À nos pagaies !

par | 15/09/2017

Le samedi 1er juillet, l’Association des Amis de la Réserve du Bout du Lac prêtait main forte à Asters pour fêter dignement les 40 ans de notre jumelle du Roc de Chère.  Si les salamandres, emblèmes de la réserve, dessinées par les enfants des écoles purent un moment égayer la baie de Talloires, le vent et la pluie perturbèrent bien vite les autres activités. Le barbecue et le concert furent annulés et remis à plus tard.

C’est ainsi que le 3 septembre, Asters installait de nouveau son stand dans la baie, que le soleil brillait, que le Rock pouvait jaillir et que, cerise sur le gâteau, Asters invitait les membres de notre Association à une sortie kayak le long des falaises du Roc de Chère.

Malgré la fraîcheur d’une petite brise, huit membres de l’Association se présentent au Club nautique de Talloires pour jouer de la pagaie. Les « couples » se forment, certains habitués au maniement de l’instrument, d’autres pas, mais tous très motivés. (Le duo Dominique/Marc se fait remarquer par sa synchronisation.) Baptiste, animateur d’Asters, et le moniteur de kayak les suivent de près.

Après quelques ajustements de rythme, on approche des deux grottes du Roc. Michel admire l’impressionnante faille verticale du Grand Pertuis ou peut-être songe-t-il aux légendes qui l’entourent ? On y parle de fées bien sûr, mais aussi de troglodytes, d’une famille lacustre (hydropithèques ?) et même de faux monnayeurs qui y auraient exercé leur activité répréhensible. La curiosité aidant, les kayakistes poursuivent leur navigation jusqu’au Jet de la Rose au parfum de Méditerranée et puis voguent hardiment à l’aplomb des falaises (70 m) jusqu’au rivage de Menthon. Le retour s’accomplit en ligne droite, cap sur Talloires, les bras, les jambes et le dos accusant des marques de fatigue.

Après l’accostage, c’est le réconfort avec boisson(s) et gaufre(s) et surtout le groupe Bilbo and the Jam Project qui entraîne et réchauffe les participants et les danseurs.

Bon anniversaire à la Réserve du Roc de Chère et un grand merci à Anne Laurence Mazenq, à Baptiste Mabboux et à Asters pour leur chaleureuse invitation.

Agenda