Pose des filets pour la campagne « SOS Crapauds » 2017

par | 17/02/2017

Un appel à bénévoles était lancé par Baptiste, animateur nature chez Asters, pour la pose du filet qui fera barrage à la traversée des crapauds du site de Verthier (RD909).

Michel, Philip et moi avons répondu présents pour aider Baptiste et Rémy à mettre en place le matériel et accueillir la vingtaine d’étudiants de l’Iseta de Chavanod.

Jean-Claude, bénévole au cinéma de Doussard et Marie, correspondante au Dauphiné Libéré étaient là pour couvrir l’évènement. Et quel évènement ! En effet, il s’agit vraisemblablement de la dernière pose de filet avant la mise en place de « passages à petite faune » ou « crapauducs ».

À l’arrivée des étudiants, leur priorité était de sécuriser le site par la pose de panneaux et cônes de chantier. Puis, Rémy nous a rassemblés pour l’explication du dispositif et la répartition en groupes à tâches variables. Les uns se sont portés volontaires pour mesurer les emplacements des seaux à l’aide du décamètre, les autres se sont chargés de la tarière afin de creuser la terre à ces emplacements, puis plusieurs équipes ont peaufiné les trous afin que les seaux arrivent à fleur de sol. Pendant ce temps d’autres ont planté les fers à béton qui retiennent le filet pour finalement l’accrocher et le maintenir à sa base avec des mottes de terre, des branches et autres cailloux.

Ce n’est pas la première fois que Baptiste (qui remplace Malorie depuis décembre 2016) participe à l’installation du dispositif. En effet, il y a 10 ans, il faisait partie de ces étudiants en Bac Pro pour lesquels ce chantier est une épreuve certificative.

Pour ma part, j’avais déjà participé à la pose du filet mais cette année-là nous n’avions pas l’aide des étudiants (c’était pendant les vacances scolaires) et (aïe, aïe, aïe) je me rappelle encore des courbatures ressenties les jours suivants.

Cette fois-ci, j’assurais la mise en place du « petit filet » avec 3 jeunes femmes et un jeune homme appliqués et rigoureux. Quand nous avons eu fini cette partie, nous avons prêté main forte aux autres équipes.

Aidés par le beau temps, la bonne humeur ambiante et la bonne volonté de chacun, nous avons respecté le délai qui incombait à notre mission. L’opération s’est terminée avant 13 heures et chacun a pu aller se restaurer pour reprendre des forces.

Agenda